Actualite

 

A Bruxelles, la cohabitation au sein de la majorité est toujours aussi fragile

15-01-2018
Visites 57 personnes intéressées
Actualite Actualite A Bruxelles, la cohabitation au sein de la majorité est toujours aussi fragile
Le gouvernement bruxellois est toujours en place malgré les remous provoqués par le cdH cet été. Il est toujours en place mais la cohabitation ne parait pas des plus simples.

La preuve avec un vote pour une augmentation du nombre de conseillers communaux dans les communes en croissance démographique. Un texte a été voté au Parlement bruxellois.

Pourtant, la mesure de neutralisation de l'augmentation des élus communaux figure dans l'accord de majorité. Il était prévu de ne pas adapter le nombre de conseillers communaux et d'échevins à la croissance de la population. Le gouvernement a bien déposé un projet en ce sens. Mais Ecolo - dans l'opposition - trouve peu judicieux d'appliquer la mesure aux conseillers communaux. PS et DéFI ont suivi l'avis des Verts, malgré l'opposition du cdH, pourtant membre de la majorité.

"Dès mardi, j’ai averti mes partenaires de la majorité que pour le cdH, c’est un "non possumus", explique Benoît Cerexhe, chef de groupe cdH. C’est une entorse à l’accord de majorité ! Globalement, je pense que c’est un mauvais signal. On dit tous qu’il faut diminuer le nombre de parlementaires à Bruxelles. On est 89, c’est trop ! On peut le faire au niveau des communes : dans les collèges des bourgmestres et échevins et dans les conseils communaux. Nous sommes favorables à une diminution de 30%."

Seuls les échevins seront donc concernés par la mesure, valable pour la seule législature communale 2018-2024.

S'il prenait l'envie aux partenaires de gouvernement du cdH de rechercher une majorité alternative dans le dossier des allocations familiales, Benoît Cerexhe a été clair : dans ce cas, il n'y a plus de gouvernement.

Lire tout l'article »
Commentaires
Laissez ce champ vide
Indroduisez le code de l’image