Actualite

 

Un promoteur dénonce les "mœurs d’un autre temps" de la politique à La Louvière

09-02-2017
Visites 676 personnes intéressées
Actualite Actualite Un promoteur dénonce les "mœurs d’un autre temps" de la politique à La Louvière
Lancé en 2008, le projet de revitalisation du centre de La Louvière (La Strada) met le promoteur Wilhelm&Co sous pression. Son administrateur-délégué a écrit une lettre au gouvernement wallon pour dénoncer le jeu des autorités locales.

Lorsque, en 2008, le promoteur Peter Wilhelm remporte l’appel à partenariat de la Ville de La Louvière pour réhabiliter un site de 16 hectares en plein centre-ville, il est loin de se douter qu’il met le doigt dans un dossier pourri. Au départ, l’idée était séduisante, parfaitement dans les cordes de la société internationale dont le Belge Peter Wilhelm est l’administrateur-délégué (Wilhelm&Co) : il s’agissait de transformer l’ancien site de la manufacture Boch (des faïenceries) dans l’idée de redonner vie aux commerces des rues centrales de La Louvière. Nom de code de ce vaste projet de revitalisation urbaine : la Strada (un centre commercial à construire, 500 nouveaux logements…).

"Mœurs d’un autre temps"

Près de 10 ans après, toujours rien. Promoteur et autorités publiques se disputent encore sur la nature du projet lui-même. Le site a été dépollué, des routes ont été construites grâce aux fonds publics (pour 25 millions d’euros au total) mais le projet immobilier est dans les limbes. Et Peter Wilhelm, poussé dans ses retranchements, attaque désormais la Ville de La Louvière dans un courrier très dur adressé le 2 février dernier au gouvernement wallon. Selon Wilhelm&Co, les autorités locales louviéroises sont coupables de tous les maux et sont accusées de pratiquer des méthodes qui "relèvent de ce qu’on qualifie pudiquement de mœurs d’un autre temps".

(...)
Commentaires