Actualite

 

Nouvelle manifestation nationale du secteur non-marchand le 21 mars prochain

07-02-2017
Visites 367 personnes intéressées
Actualite Actualite Nouvelle manifestation nationale du secteur non-marchand le 21 mars prochain
Une deuxième manifestation nationale des travailleurs du secteur non-marchand sera organisée à Bruxelles le 21 mars prochain à 10h30, annonce la CNE mardi sur son site internet.

"Nous revendiquons une réduction collective du temps de travail sans perte de salaire et avec embauche compensatoire", indique le syndicat chrétien. Une première manifestation avait rassemblé plus de 17.000 personnes fin novembre. Depuis lors, plusieurs réunions de concertation se sont tenues avec les différents gouvernements du pays, mais le nouvel accord social réclamé par les syndicats n'a pas pu être conclu. Les syndicats regrettent qu'aucune enveloppe budgétaire n'ait encore été dégagée par les exécutifs.

"Dire que les négociations ont déjà débuté, c'est aller un peu vite", indique à l'agence Belga Patricia Piette, secrétaire nationale à la CNE. "Ainsi, en Région wallonne, la prochaine réunion doit permettre de s'accorder sur... une méthode de travail. En Fédération Wallonie-Bruxelles, des groupes de travail se sont réunis pour évaluer le coût de nos revendications. A Bruxelles, c'est le flou le plus total."

Les secteurs du non-marchand étant répartis entre les niveaux de pouvoirs belges, les négociations pour un accord social se font en effet sur plusieurs fronts; au niveau fédéral, régional ou des Communautés.

Au niveau flamand, les discussions ont débuté ce mardi. En Région bruxelloise, un rendez-vous global est prévu le 10 février, jour où une nouvelle réunion plénière est également prévue en Fédération Wallonie-Bruxelles. Côté wallon, le prochain rendez-vous a été fixé au 16 février. Au niveau fédéral, les partenaires sociaux entameront la concertation le 23 février.

Les syndicats souhaitent aboutir à un accord social avant l'été. Ils revendiquent notamment une amélioration du pouvoir d'achat des travailleurs et réclament des mesures pour faire face aux conditions de travail "de plus en plus pénibles", notamment un aménagement de la fin de carrière.

"Les différents gouvernements ont quelque peu ouvert la porte après la manifestation de novembre dernier. Mais il est important qu'ils se rendent compte que nous ne nous satisferons pas de cacahuètes. De l'argent est disponible, notamment via les marges budgétaires dégagées suite à la réduction du coût du travail consécutive au tax shift", fait valoir Mme Piette.

La manifestation du 21 mars débutera à 10h30 à Bruxelles. L'itinéraire du cortège n'a pas encore été défini.

Le non-marchand emploie de 400.000 à 525.000 travailleurs, selon les estimations respectives du Setca et de la CNE. Il couvre des secteurs très divers comme la santé, l'aide à la jeunesse et le socio-culturel.


Lire tout l'article »
Commentaires